» Tout le programme
Bienvenue sur Fureur.

[Guide] Comment "jouer" à League of Legends

[Guide] Comment "jouer" à League of Legends

Publié par Ashren le 29/11/2011 à 05:20

1. Introduction


Dans ce guide, je vais tenter de vous expliquer quelques points essentiels pour jouer de manière (pseudo)convenable à League of Legends, abrégé LoL. Je ne cherche pas ici à vous apprendre à jouer en tant que tel, et non plus à vous imposer une manière de jouer. Je vais donc tenter ici de regrouper toutes les connaissances que j'ai amassé au fil de mes parties de League of Legends afin de vous les transmettre, et peut-être de vous aider à améliorer votre style de jeu.

2. Avant le début de la partie : la sélection des personnages et des sorts d'invocateur.


En effet, LoL commence d'abord par une sélection de personnages par des joueurs, ce qui aboutit à une composition, je vais donc tenter de vous expliquer comment former une composition aussi viable que possible.
Tout d'abord, je vous conseille de jouer en mode normal draft, qui est bien plus intéressant que le mode blind, car il vous permet d'apprendre à counter pick et à ban convenablement.

2.1. Bannir des personnages.


Pour commencer, vous serez souvent tenté de bannir des personnages que vous considérez comme OP (Over-powered = surpuissant). Cependant, même si cela peut vous permettre de jouer plus sereinement, cela n'est pas toujours le bon choix. En effet, pour bannir efficacement, vous devez déjà déterminer si vous êtes first-pick ou non, dans le cas, bien-entendue, ou vous soyez celui qui effectue les bans. Si vous êtes first-pick, tentez justement de ne pas bannir un personnage que vous considérez comme Op, et que vous savez jouer convenablement, tel que Morgana, Kog Maw, Graves, et anciennement Orianna. Ces personnages ont pour point commun d'être très très souvent bannis, voir même perma-bans. Donc, si vous savez jouer l'un de ces personnages, et que vous êtes first-pick, vous pouvez tenter de ne pas les bannir afin de pouvoir les jouer si le banneur adversaire n'y fait pas attention.

Une seconde manière de bannir est le ban dit de convenance. C'est-à-dire que, sachant que vous allez jouer un certain personnage, et connaissant les faiblesses de ce personnage, vous aller bannir des champions nuisible à votre expérience de jeu, et ce afin de maximiser votre efficacité. Par exemple, si vous avez décidé de jouer Dr. Mundo, bannir Kog Maw et Vayne augmentera sans doute énormément votre efficacité et votre survie. Dans un autre cas, si vous décidez de jouer Katarina (personnage très très difficile à sortir de par la difficulté à exécuter sa compétence ultime sans être interrompue), vous pourriez bannir des champions tels que Soraka, Sona ou encore Sion, capables d'arrêter facilement votre compétence ultime.

La dernière manière de bannir est le ban de capacité, c'est-à-dire que vous bannez des champions contre lesquels vous ne savez pas jouer afin d'éviter de vous faire laminer.

2.2. Pick des personnages : vers une composition équilibrée.


Tou d'abord, dans la metagame actuelle, une composition dite équilibrée, ou viable, se compose souvent d'un bruiser top lane, d'un duo carry ad et support bot lane, d'un carry ap mid lane, et d'un jungler souvent de type bruiser.

Le plus souvent, les bruisers top lane sont des personnages ayant une très grande capacité de survie et de tenue de lane. Ces personnages sont donc souvent très résistants, ce qui ne les empêche pas pour autant de faire des dommages très convenables, voire énormes (tel que Nasus). Si vous choisissez ce rôle, vous passerez le plus clair de votre temps à farmer afin d'acquérir très rapidement un stuff très important, afin de dominer les premiers teamfights, où vous serez la source principale de dommage avec le carry ap mid.

Pour ce qui est du duo bot lane, il est souvent représentatif d'une certaine synergie (un spammer avec Soraka, un carry très agressif avec un Alistar ou une Leona, etc...). La lane du bot se doit d'être durable, en effet le support à réellement un rôle de babysitter avec son carry, et doit lui permettre de farm comme un petit cochon, afin qu'il se stuff et dépote tout en late game. Bien entendu, un support ne volera pas les creeps à son carry, sauf si ce dernier ne peut vraiment pas faire le last-hit.

Pour ce qui est du carry ap mid lane, ce dernier à rôle d'agression en early game, période à laquelle ses décalements pour gank sur les autres lanes peut se montrer dévastateur, surtout si en synergie avec les actions du jungler. La carry ap est aussi la principale source de dommages en early et mid game, sans perdre pour autant de sa superbe en late game. Généralement,une phase de lane en ap carry se traduit soit par un rape total de l'ennemi (ou de soi)( Leblanc vs ap), ou soi une lane très très stable et solide, qui devient rapidement ingankable (ex : Vladimir vs Morgana ou vs Karthus).

Pour finir, un bon jungler est un personnage pouvant farmer efficacement la jungle, et ayant une capacité de gank, et donc de contrôle accrue. Un jungler sans contrôle ne pourra pas effectuer son rôle très efficacement. Un jungler a pour rôle de rééquilibré les lanes, ou même de donner l'avantage à ses coéquipiers. Cependant, je tiens à préciser qu'un gank réussi ne veut pas forcément dire un kill, mais aussi une perte de creeps, un summoner's spell utilisé ou un back forcé de l'ennemi.

P.S : Les metas un peu passées, mais parfois vues sont le double ap, ou encore le carry ad solo lane, pratiqué autrefois par les américains.

2.3. La base d'une bonne composition, la capacité de contrôle et l'engage.


En effet, ce n'est pas en réalisant une composition regroupant tous les personnages que vous considérez comme Op que vous parviendrez à gagner une game. Le contrôle est sans doute l'un des facteurs, avec les facteurs chance et skills, les plus importants de LoL. Une équipe sans contrôle est très vulnérable en cas de gank, et peut même se faire totalement outplay lors d'un teamfight, et ce malgré le fait que vous ayez dominé la phase de laning. Et sachez que la compensation en contrôle offerte par certains objets n'est pas suffisante.

Pour commencer, toute bonne composition se doit d'avoir une force d'engagement de teamfight assez conséquente, tel qu'un stun AOE, un taunt, voire même une suppression. Le fait que vous engagiez un teamfight de manière si violente aura pour conséquence directe la réplique des ennemies, cependant, ayant engagé, vous aurez peut être déjà éliminé un ennemi, ou ils seront peut-être déjà tous blessés. Cependant, même après un bon engagement, un teamfight peut tout de même se retourner contre vous, c'est pour cela qu'une masse de contrôles à bas cooldown sont utiles afin de maintenir une certaine pression sur les adversaires et de réellement les handicaper, allant même jusqu'à leur forcer un stuff.

P.S : La composition ultime en terme de contrôle serait selon moi composé d'un Amumu, d'une Sona, d'une Ashe, d'un Galio et d'une Morgana, autant dire une composition impossible à sortir, ou qui susciterait un queue dodge massif de la part des adversaires.

2.4. Les sorts d'invocateur.


Dans une équipe, certains sorts sont indispensables, tels que la Fatigue, afin de contrer les personnages ad ennemis, voire parfois les ap (une à trois par équipe), placées souvent sur les personnages en laning, l'embrasement , afin de limiter la régénération d'un ennemi, et d'augmenter son burst en early game (une à deux par équipe), placés souvent sur le carry ap et solo top. Après cela, un smite est obligatoire sur le personnage jungler afin d'achever les buffs et les monstres épiques, et une clairvoyance sur le support, afin de suivre le jungler adverse, ou de localiser la team adverse plus tard dans la partie.

Après cela, la plupart des gens choisissent de prendre le sort couteau-suisse, alias flash, super utile pour fuir ou engage, ou le sort ghost, pour les mêmes raisons. Certains support sans heal choisissent aussi désormais de prendre le sort heal pour compenser leur manque de régénération.

D'autres sorts d'invocateurs peuvent être choisis selon les situations, mais je ne vais pas m'étendre sur le sujet, leurs descriptifs made in Riot sont assez explicites.

3. La phase de chargement.


Durant la période de chargement, profitez-en pour analyser les choix de sorts d'invocateur de vos adversaires, et tentez de déterminer qui sera votre adversaire en lane, si vous lanez bien entendu.

Les starters de base, sont :
- les boots + 3 potions, si vous décidez de partir agressif, ou que votre support n'a pas de heal, ou que vous devez esquiver des skills shots.
- l'armure d'étoffe + 5 potions, pour avoir une bonne tenue de lane ou pour jungle.
- le pendentif de réjuvénation + 1 potion, pour avoir une bonne régénération en lane et partir sur un stuff income.
- le charme féérique + wards + pots, pour un support.
- une arme doran, pour un laning équilibré ou agressif.

Déterminez aussi si vous pouvez tenter d'invade la jungle adversaire si votre composition niveau 1 est puissante et comporte beaucoup de contrôles, sachez que voler un buff et quelques monstres à vos adversaires handicape grandement leur jungler.

4. La phase de laning.



4.1. Le last-hit.


Pour faire simple, le last-hit est la chose la plus importante du jeu, last-hit permet d'engranger des golds, qui vont vous permettre de vous stuff et donc de dérouiller votre adversaire, comme le dit le dicton américain : "farm to win".

Le principe du last-hit repose justement sur le fait de donner simplement le dernier coup aux sbires adverses, et ce afin de ne pas pusher la lane, et donc de ne pas vous exposer aux ganks du jungler adverse, et de permettre au votre de sortir de sa jungle. Frappez donc le sbire lorsqu'il a environ 60-70 hp afin de l'achever en toute sécurité.

Tentez de back après avoir clean une vague de sbire avec un canonnier, comme ça vous perdrez moins d'xp si l'adversaire décide d'écraser les prochaines vagues de creeps sur votre tour.

Vous pouvez penser que vous êtes dans le timing si vous avez environ 100 CS à 15 minutes, et 160 à 20 minutes, ou plus bien entendu.

Sachez qu'un kill vaut environ 20-30 last-hits, voire moins si vous dominez complètement un adversaire.

4.2. Le push.


Tout d'abord, il faut savoir que push n'est pas toujours le bon choix. En effet, cela vous expose aux ganks ennemies, et empêche votre jungler de gank. De plus, si vous détruisez la tour adverse trop rapidement, vous aurez alors un manque de farm qui sera difficile de combler car vous serez très exposé aux ganks car en position avancé sur la lane.

Pour ce qui est du point positif du push, cela rendra le last-hiting plus difficile pour l'ennemi, la tour rendant le last-hit plus problématique si non maîtrisé. De plus, le gain d'or globalisé à la destruction de la tour permet d'aider toute votre équipe à se stuffer, et l'ouverture que cela offre sur la jungle adverse permet des vols de buffs et des engagements de teamfights en territoire ennemi plus sécurisés.

Je vous conseille de détruire la première tourelle de votre lane après avoir obtenu votre premier gros item et environ la moitié de votre second item, ainsi vous aurez la puissance nécessaire pour être une menace lors de ganks, et pourrez clean une wave de creeps très rapidement et facilement, et ce même sous votre tour.

5. Le contrôle de la map : les wards.


Même si une grande majorité des joueurs, notamment à bas ELO/niveau d'invocateur, négligent cet objet, la ward est sans doute le meilleur outils du jeu. Un bon warding permet d'éviter tous les ganks, et même d'anticiper toutes les actions des adversaires. La plupart du temps, c'est le support et le jungler qui s'occupe du travail de warding.

A partir d'un moment, il devient intéressant d'acheter un oracle afin de supprimer le contrôle de la map adverse.

Voici une petite liste d'endroits où une ward peut être intéressante à placer :
- devant les deux monstres épiques.
- aux spots des buffs.
- aux entrées/ sorties de jungle, afin de prévoir les ganks adverses.
- dans les bush de votre lane, afin d'éviter de vous faire harrass, les ganks vicieux, ou encore pour tenter un gank au tp.

6. S'adapter pour mieux gagner.


Adapter son stuff est la clé de la victoire, suivre le stuff dicté par un guide bêtement n'est pas une bonne chose, et créer son propre stuff que vous ferez tout le temps pour un même personnage non plus. Si l'équipe adverse comporte beaucoup de contrôle, build des items à ténacité, voire un ceinturon de mercure ou un banshee peut être un choix très intelligent.

Faire des items à aura passive ou activable peut être aussi intéressant selon les cas, ne négligez jamais la puissance d'un cœur gelé ou d'un randuin. Cependant, ne buildez pas d'items activables si vous n'êtes pas capable de penser à les activer en teamfights.

7. Les buffs de la jungle et rentabilité de l'art du kamikaze.


Pour faire au plus simple, les buffs bleus et rouges sont très utiles au jungler en début de partie. Le buff bleu peut être déclencheur de teamfight en cas de steal si votre carry ap le nécessite réellement, sa consommation en mana étant énorme. Cependant, bien que le buff rouge soit très utile au carry ad, il est beaucoup moins grave qu'il soit volé que le buff bleu.

P.S : Si vous voulez embêter vos adversaires, laisser un des sbires sur les spots des buffs afin de retarder le respawn, ou si vous tuez tous les creeps, pensez à les timer pour les voler à nouveau au repop.

En début de partie, se suicider pour voler un dragon est rentable, mais vous faire ace ne l'est pas, pensez à cela lors d'un steal, une mort suffit, sauf si vous pensez ramoner vos adversaires. Cependant, voler un baron, même si quatre de vos alliés meurent pour cela, restera toujours rentable, car le buff de Nashor est tellement conséquent que le laisser aux ennemies peut sonner votre glas.

P.S : Pensez à timer tous les buffs et monstres épiques pour être devant à l'heure du repop, et donc ward à temps.

Pour finir, si vous décidez de tuer un ennemi et que vous êtes sûre de mourir simultanément, sachez que cela n'est pas rentable si vous vous faites first-blood, où encore si vous dominez, et que vous rapportez des golds supplémentaires à votre mort. Il n'est pas non plus rentable de mourir pour tuer un adversaire qui se fait déjà dominé, et donc qui ne vaut pas de golds.

8. Conclusion.


Donc, pour conclure j'espère que ce guide va être utile à certaines personnes, et qu'il est assez complet, si vous avez des critiques à faire ou que vous pensez que je n'ai pas assez précisé certains points, ne vous gênez pas, dites le dans un commentaire. Sur ce, bon jeu à tous, et que le gank soit avec vous.

P.S : Désolé pour les éventuelles fautes d'orthographe que j'aurais oublié de corriger.
Poster un commentaire

1 commentaire

  • Big-Bang a laissé un commentaire le 08/12/2011 à 19:47
    Très bon guide qui explique parfaitement le déroulement d'une game en classé ou normal

    Cependant, j'ajouterais un point sur la communication lors des banns, demandez à vos alliés qui ils pickent pour ne pas bann leur main.

    Surtout, regardez quels roles vous préférez selon un ordre (exemple jungle, solo top, support) et adaptez vous selon vos mates

Poster un commentaire

Connectez vous pour ajouter un commentaire.

Recherche FUREUR

Egg On School

COACHING SUR LOL

EntraineurPrix (€/h)
photoZash 11 €
photoHmmer 25 €
photoAilye 7 €
photoSlashlow 7 €
photoViRtU4l 11 €
photoSeazy 7 €

WebTV 1

Bloc_VG

LE PORTAIL LEAGUE OF LEGENDS

LE PORTAIL LEAGUE OF LEGENDS

 

Retrouvez toute l’information League of Legends sur Fureur avec un portail dédié à l’actualité du jeu et à l’eSport. De la Saison 3 avec les LCS en passant par les IEM et les championnats asiatiques, le suivi eSport est assuré. Tout ce qui touche de près ou de loin à votre jeu préféré est présent sur le portail Fureur LoL. Les news officielles sont retranscrites, des analyses et des articles sont proposés par les rédacteurs et traitent des changements sur League of Legends avec les modifications d’objet, les nouveaux champions, les mises à jour, etc… Des guides sont également présents, rédigés par nos rédacteurs afin de vous aider à évoluer dans le jeu. Du contenu exclusif et made in Fureur alimente aussi notre portail rédactionnel. Un suivi de la line up Fureur est également assuré, toutes leurs compétitions sont retransmises et vous pouvez bien évidement les retrouver sur la WebTV League of Legends Fureur en live stream lors de leur entrainements ou encore en soloQ. L’équipe rédactionnelle LoL, c’est plus de 10 rédacteurs qui vous tiennent informés tous les jours et vous permettent de participer et de réagir à l’actualité LoL sur nos portails et nos forums avec la communauté.